Nucléaire : les problèmes s'accumulent pour Areva

Publié le vendredi 26 février 2016 à 13h36

Les temps sont durs pour Areva. Le spécialiste français du nucléaire affiche une perte de 2 milliards d’euros au titre de l’exercice 2015. C’est la cinquième année consécutive que le groupe affiche des résultats négatifs. A cela s'ajoute le fait que les commandes ont diminué de 10,6 % l’an dernier par rapport à 2014. Elles se chiffrent à 29 milliards d’euros. Le chiffre d’affaires a en revanche progressé de plus de 6 %.

Signe de la fébrilité et de l’inquiétude qui entourent Areva, la publication de ses résultats, initialement prévue hier, a finalement été repoussée à ce vendredi. Un accord de financement avec ses banques a été évoqué pour justifier ce report.

L’autre mauvaise nouvelle pour le groupe concerne son usine de retraitement de Beaumont-La Hague, située dans le département de la Manche. L’autorité de sûreté du nucléaire (ASN) demande à Areva de renforcer la surveillance sur les cuves en acier du site, où travaillent 5 000 personnes. Leurs corrosions sont "de nature à remettre en cause la sûreté" et pourrait donc nécessiter un changement dès 2018. C’est dans ces cuves que se déroulent les opérations de vitrification des produits de fission.

Pour l’ASN, une détérioration trop rapide de ces cuves pourrait l’obliger à suspendre les activités du site.

Antonin Amado