Le Climat, priorité stratégique de la diplomatie de l’Union européenne pour 2016

Publié le mardi 16 février 2016 à 15h11

Dans le prolongement de la COP21, les 28 ministres des affaires étrangères ont adopté le 15 février, leurs conclusions relatives à leur stratégie diplomatique pour l’année 2016.

Trois axes sont à retenir :

- Le  maintien du changement climatique au rang de priorité stratégique dans les relations diplomatiques, la diplomatie publique et les instruments de politique extérieure. Cela englobe les suites de l’Accord de Paris mais aussi la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le transport aérien et maritime ou encore le protocole de Montréal sur les HFC, les gaz hydrofluorés à faible durée de vie mais au très fort pouvoir réchauffant.

- Le soutien de la mise en œuvre de l’Accord de Paris et des contributions nationales (INDC), à mettre en regard des objectifs de développement durable (ODD). Cela passera par la mobilisation de flux financiers publics et privés additionnels en faveur d’une trajectoire bas carbone et résiliente, en élargissant le périmètre des contributeurs et l’expérimentation de mécanismes financiers innovants.

- L’augmentation des efforts en matière de changement climatique, ressources naturelles, en incluant l’eau, la prospérité, la stabilité et les enjeux de migration.

Béatrice Héraud

Suivez-nous