La France à la traîne en matière d’environnement en Europe

Publié le jeudi 05 novembre 2015 à 15h27

Emissions de gaz à effet de serre (GES), part des énergies renouvelables dans le mix électrique, taux d’émissions de dioxyde d’azote… la France se situe presque systématiquement derrière les autres Etats membres de l’UE. De fait, le pays est en dessous de la moyenne de performance environnementale européenne dans de très nombreux domaines, selon l’Agence européenne pour l’environnement, dont les données sont consultables dans un rapport du Commissariat général au développement durable publié en octobre dernier.  

La France est particulièrement en retard dans le domaine de la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), dont la diminution se situe en moyenne autour de 19,2 % depuis 1990. La France n’a réussi à réduire ses émissions que de 12,1 %. Même constat pour la part de l’électricité issue de sources renouvelables : la France  se situe 10 % en dessous de la moyenne européenne, qui est d’environ 25%.  

Mauvaise élève également en termes d’émissions de dioxyde d’azote, la France fait à peine mieux que l’Espagne. Mais elle se situe tout de même à 5 points de la moyenne européenne, soit 51,8 contre 46,5 (indice 100 en 1990). Concernant sa production de déchets, elle est bien au-dessus de celle des autres pays de l’UE, avec 530 kg de déchets produits par habitant sur l’année 2013 contre 481 au niveau européen. L’Allemagne fait pire que la France avec 617 kg de déchets par an et par habitant.   

Alors que la France accueille la COP21 le 30 novembre au Bourget, ces chiffres prouvent qu’elle n’est pas exemplaire en termes d’avancées environnementales.

Marie Pecquerie