Investir dans l’eau peut doper la croissance et la création d’emplois, selon l’ONU

Publié le mardi 22 mars 2016 à 11h55

A l’occasion de la Journée de l’eau, célébrée ce mardi 22 mars, les Nations Unies publient leur rapport mondial sur l’eau. Cette année, il est axé sur l’emploi.  

Aujourd’hui, 78% des emplois dans le monde dépendent, directement ou indirectement, de la ressource en eau. Et 42% des emplois, soit 1,4 milliard de personnes, sont très fortement dépendants de l’eau dans des secteurs tels que l’agriculture, l’énergie, la sylviculture, la pêche, les industries d’exploitation des ressources naturelles ou encore la construction. Des emplois directement menacés par les pénuries d’eau liées au changement climatique et aux prélèvements. 

Pour l’ONU, il est donc urgent d’investir dans une gestion durable de l’eau. Une somme estimée à 50 à 60 milliards de dollars par an au cours des 20 prochaines années. "Les investissements réalisés dans des infrastructures et des services liés à l’eau peuvent s’avérer extrêmement rentables pour la croissance économique et la création directe et indirecte d’emplois", expliquent les auteurs du rapport. Ils citent une étude montrant que des investissements d’un milliard de dollars réalisés en Amérique latine pour développer le réseau de distribution d’eau et d’assainissement créeraient directement 100 000 emplois…soit plus que des investissements équivalents dans des centrales électriques fonctionnant au charbon ou dans l’électrification rurale.  

D’après une autre étude menée au Pérou, les villages disposant d’une infrastructure d’irrigation rénovée ont embauché 30 % d’ouvriers agricoles de plus que les villages similaires, avec de meilleurs bénéfices pour les agriculteurs pauvres. En outre, il est estimé que les investissements dans des pratiques durables de gestion de l’eau produisent entre 10 et 15 emplois par million de dollars investi dans des solutions nouvelles d’approvisionnement en eau ou encore jusqu’à 20 emplois par million de dollars investi dans la gestion des eaux pluviales.

Par ailleurs, les entreprises s’inquiètent du risque eau : presque les deux tiers des sociétés ayant fourni des informations au CDP pour son rapport Global Water Report 2015 ont déclaré une exposition aux risques liés à l’eau, notamment en raison de sa pénurie.

Concepcion Alvarez

Suivez-nous