Inde : les Dongria Kondh de nouveau menacés par l’exploitation minière

Publié le mardi 08 mars 2016 à 11h34

En 2010-2013, leur combat contre la firme minière anglo-indienne Vedanta avait fait le tour du monde. Grâce à une campagne relayée par des personnalités internationale, les Dongria Kondh avait fini par obtenir victoire. 

Consultés lors d’un référendum ordonné par la Cour Suprême, ils s’étaient unanimement prononcés contre ce projet d’ouverture d’une mine de bauxite sur leur colline sacrée et terre nourricière. Mais aujourd’hui cette victoire est remise en cause par l’Etat d’Odisha. Celui-ci souhaite relancer l’extraction minière dans les collines par la compagnie minière locale Odisha Mining Corporation afin d’alimenter la raffinerie d’aluminium de la compagnie minière britannique Vedanta Resources.

Selon l’association Survival International, qui défend depuis le début la tribu, "les peuples indigènes ont le droit, selon la législation indienne et le droit international, d’autoriser ou de refuser les projets menés sur leurs terres. Pourtant, les gouvernements et les entreprises continuent à faire passer le profit avant la volonté des populations. (…) Les tentatives pour faire reprendre ce projet ne sont pas simplement antidémocratiques et illégales mais aussi profondément immorales".

Béatrice Héraud

Suivez-nous