Discriminations à l'embauche : le gouvernement lance une campagne de testing

Publié le lundi 21 mars 2016 à 11h10

Le gouvernement va lancer une campagne de testing pour savoir si les candidats qui portent des noms à consonance arabe sont victimes de discrimination à l'embauche. Pour un même profil, deux CV seront envoyés et l'un d'entre eux portera un patronyme d'origine arabe. Les premiers vrais-faux CV vont partir dès les premiers jours du mois d'avril et l'opération devrait durer trois mois, selon France Info.

Entre 20 et 50 entreprises de plus de 1 000 salariés vont être ainsi mises à l'épreuve pour déterminer si elles écartent des candidats en fonction de leur origine. Les résultats devraient être communiqués à la rentrée de septembre. Cette mesure avait été annoncée par le gouvernement en mai 2015 pour compenser l'abandon du CV anonyme.

Une étude menée en 2007 en Île-de-France montrait qu’un candidat avec un prénom à consonance française doit envoyer, en moyenne, trois fois moins de CV pour décrocher un job comme serveur ou comptable qu'un candidat de nationalité française avec un nom à consonance marocaine. Quand le candidat est de nationalité marocaine, c'est quinze fois plus.  

Concepcion Alvarez

Suivez-nous