Conflit d’intérêts : les facs de médecine passées au crible

Publié le mardi 10 janvier 2017 à 18h19

C’est un classement inédit. Pour la première fois en France une association (Formindep) s’est penchée sur les conflits d’intérêts liés aux laboratoires pharmaceutiques dans les universités de médecine. Publiée dans la revue Plos One, les résultats sont éloquents : seules 9 facultés françaises sur 37 se prémunissent contre les conflits d’intérêts.  

Le questionnaire, envoyé aux universités par Formindep, comprend 13 critères évaluant les démarches d’indépendance. Parmi eux, les cadeaux offerts aux étudiants par les firmes pharmaceutiques, les invitations à déjeuner ou encore l’organisation d’événements financés par les industriels sur les campus.  

28 facultés n’ont obtenu aucun point au questionnaire (sur un total de 26 points) par absence de réponse ou de politique préventive. En haut du classement avec 4 et 5 points on retrouve les facultés d’Angers et Lyon-Est.  

Marina Fabre