Christiana Figueres termine en juillet son mandat de secrétaire exécutive de la CCNUCC

Publié le lundi 22 février 2016 à 10h37

Après six ans de service, Christiana Figueres quittera son poste de secrétaire exécutive de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) en juillet prochain. Dans une lettre adressée à la CCNUCC, la diplomate costaricaine, qui a notamment été à l’œuvre lors de la COP21 et l’élaboration de l’Accord de Paris en décembre dernier, explique qu’elle n’acceptera pas d’extension de son mandat. 

L’action de Christiana Figueres, qui avait pris ses fonctions après l’échec de Copenhague a été saluée par tous. "Elle avait redéfini son rôle", en lui donnant une plus large assise auprès du grand public et a fait un remarquable travail en tant que "championne de l’action climat", salue ainsi Michael Jacobs, ancien conseiller du Premier ministre britannique Gordon Brown et expert des négociations climatiques. Tout en regrettant son départ en ce moment charnière pour l’application de l’Accord.  

En effet après la démission de Laurent Fabius de son poste de président de la COP21, c’est une équipe renouvelée qui sera en charge de l’organisation de la COP22 à Marrakech, au Maroc.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, devrait prochainement demander aux États de présenter leur candidat à la succession de Christiana Figueres. Ce poste sera élevé à la fonction de sous-secrétaire général.

Béatrice Héraud