Bangladesh : manifestation contre la construction d’une centrale à charbon

Publié le lundi 28 novembre 2016 à 18h01

Des milliers de personnes ont manifesté samedi dernier à Dacca. Elles défilaient contre la construction d’une centrale à charbon à 14km au nord de la forêt des Sundarbans, dont une partie est classée au patrimoine mondial de l’humanité.  

"Nous pouvons construire autant de centrales électriques que nous voulons, mais nous ne pouvons pas créer un autre Sundarbans. Tous les tigres, les dauphins et autres animaux seront détruits", a expliqué Saddam Hossain, un manifestant de 21 ans, aux journaux locaux.

La réserve des Sundabans abrite des espèces menacées comme le tigre du Bengale. Les bateaux passeront par les mangroves pour ravitailler l’usine dont les besoins avoisineront 12 000 tonnes de charbon par jour.

Problème : les gros bateaux utilisés pourraient accroître l’érosion des rives. S’ajoutent les fumées toxiques et les pluies acides, nocifs pour les animaux, les plantes et les hommes.

La Première Ministre Cheikh Hasina défend le projet et rejette les risques écologiques. Ele estime que l’accès à l’électricité prime dans le sud du pays.

Marina Fabre