Affaire Kerviel : deux banquiers contredisent la version de la Société générale

Publié le mercredi 02 mars 2016 à 12h28

Selon un nouvel article de Médiapart et un autre des Inrocks, deux témoignages de banquiers de la Société générale viennent battre en brèche la version officielle de la banque. Il s’agit de Philippe Dupont, ancien président des Banques populaires, et Georges Pauget, ancien directeur du Crédit agricole. Selon leurs témoignages, Daniel Bouton, ex-PDG de la Société générale, avait informé plusieurs banquiers concurrents du "débouclage" imminent des positions prises par Jérôme Kerviel. Et ce, bien avant l’annonce officielle du scandale, pour leur demander leur aide.

La journaliste financière Marie-Jeanne Pasquette, raconte : "c'était en 2013. J'avais rencontré Philippe Dupont. Il m'a alors dit que Daniel Bouton l'avait appelé le dimanche soir [soit quatre jours avant l'annonce publique officielle – ndlr] pour l'informer de l'affaire Kerviel et que la banque allait vendre massivement dès le lendemain matin. Je suis retournée voir Philippe Dupont en janvier 2014. Il m'a alors raconté longuement ce qui s'était passé. Quand j'ai interrogé par la suite Daniel Bouton à ce sujet, il s'est arrêté un instant, pétrifié, et il m'a dit : je démentirai".

Autre accusation portée par la journaliste : la Société générale aurait "bluffé" sur le montant des pertes afin d’alourdir la perte attribuée à Jérôme Kerviel, officiellement de 4,9 milliards d’euros. Cette manœuvre aurait permis de masquer d’autres défaillances, sans lien avec l’ex-trader, estime Marie-Jeanne Pasquette.

Des informations que le groupe bancaire conteste vigoureusement. Dans un communiqué, la Société générale évoque des "pseudo-révélations" qui n’ont "pas été retenues par les tribunaux". Elle a d’ailleurs annoncé une plainte en diffamation contre Médiapart et les Inrocks. Selon l’avocat de la Société générale, Jean Veil, ces articles portent des accusations "intolérables" contre l’ancien patron de la banque Daniel Bouton, rapporte Le Monde.

Béatrice Héraud