Accord de Paris : un sommet organisé à Washington avec les acteurs non-étatiques

Publié le lundi 09 mai 2016 à 12h38

De nombreuses personnalités politiques, représentants des milieux d'affaires et des ONG ont participé à la conférence Action-Climat organisée les jeudi 5 et vendredi 6 mai derniers.

Son objectif était de maintenir l'effort consenti par les pays lors de la COP21, qui s'est tenue à Paris en décembre dernier. Elle avait abouti à un accord pour limiter le réchauffement climatique qui a été signé par 177 pays (voir notre carte). 

"Nous devons accélérer le rythme et l'étendue de notre réponse, localement et globalement", a déclaré Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'ONU, citant la montée continue des températures, la fonte accélérée des glaces arctiques et la plus grande fréquence des sécheresses et des ouragans. "Pour relever ces défis présentés par le changement climatique il nous faut de solides partenariats à tous les niveaux de la société et de tous les secteurs, privé et public, a-t-il ajouté. Aucun secteur de la société, aucun pays ne peut réussir seul. Je vous encourage à collaborer, à innover, à investir. Ensemble nous pouvons construire le monde que nous voulons".

Le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a quant à lui appelé à agir politiquement pour tenir les promesses faites à Paris. "Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre l'élan de Paris car le défi du réchauffement grandit chaque jour et semble pire que ce que nous pensions chaque fois que nous examinons la situation". Il a ainsi cité un récent rapport de la Banque mondiale sur la pénurie d’eau qui montre dans certaines régions cet impact pourrait conduire à une réduction du PIB de 6%.

Anne Hidalgo, la maire de Paris, était également présente à Washington. Elle y a présenté la Coalition pour la transition urbaine, une initiative internationale qui a pour but de permettre un meilleur développement des villes aujourd'hui. Elle avait par ailleurs annoncé début avril qu'elle serait candidate pour être la prochaine présidente du C40 (Cities Climate Leadership Group), une coalition internationale de maires engagés dans la lutte contre le changement climatique.

Concepcion Alvarez