2016 : pas d’augmentation des émissions de CO2 liées à l’énergie

Publié le vendredi 17 mars 2017 à 16h00

Les émissions de CO2 liées aux énergies fossiles ont été stables pour la troisième année consécutive. Alors même que la croissance économique mondiale a été positive (+3% par an), note l’Agence internationale de l’énergie (AIE).   

À quoi cela est dû ? Globalement, à la transition énergétique. Plus précisément, à la croissance de production des énergies renouvelables et au remplacement du charbon par du gaz naturel.  

En Europe, les émissions de CO2 dans le secteur de l’énergie sont restées stables. La Chine et les États-Unis, les deux plus grands pollueurs au monde, les ont diminuées de, respectivement, 3% et 1%, "compensant les hausses enregistrées dans la majeure partie du reste du monde", note l’AIE.  

Cette stabilisation est une bonne nouvelle, mais elle n’est pas suffisante, souligne l’Agence. Il faudrait une "baisse drastique" des émissions de CO2 pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris

Marina Fabre