170 ONG appellent le Fonds Vert pour le Climat à rejeter l'accréditation du Crédit Agricole et de HSBC

Publié le lundi 07 mars 2016 à 15h41

170 organisations (Climate action Network, les Amis de la terre, le GERES, 350.org, etc.) appellent le conseil du Fonds Vert à rejeter les demandes d'accréditation du Crédit Agricole et de HSBC.

C’est ce qu’elles demandent dans une note de position publiée à l’occasion d’une réunion du conseil du Fonds Vert qui aura lieu demain à Songdo, en Corée du Sud. "Crédit Agricole et HSBC, ce sont des scandales financiers tels que celui du LIBOR, un usage on ne peut plus soutenu des paradis fiscaux, et une très mauvaise application des principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l'Homme. Mais ce sont surtout des milliards de financements aux énergies fossiles et notamment au charbon. Accréditer le Crédit Agricole au Fonds vert, c'est demander à un pyromane d'éteindre un feu", commente ainsi Lucie Pinson des Amis de la Terre France.

Le Fonds Vert pour le climat est un mécanisme financier de l’ONU, rattaché à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements climatiques. Il est essentiellement abondé par les pays développés en faveur de l’atténuation du changement climatique et de l’adaptation dans les pays en développement via des entités accréditées qui peuvent alors investir dans des projets répondant à un certain nombre de critères.

Plusieurs dizaines d’acteurs, dont des banques commerciales – comme la Deustshe Bank – ont déjà reçues leur accréditation au Fonds Vert, malgré les mêmes critiques des ONG environnementales.

Béatrice Héraud

Suivez-nous