Publié le 18 novembre 2017

ENVIRONNEMENT

[VIDEO] Contre la surconsommation, un photographe accumule 4 ans de déchets dans son appartement

"Pendant 4 ans, j'ai décidé de ne plus jeter mes déchets recyclables". Voilà le défi que s'est lancé Antoine Repessé. Avec le projet #365Unpacked, le photographe signe une série coup de poing sur nos modes de consommation. Il pousse à regarder, en face, les déchets que nous produisons quotidiennement et dont une grande partie finit dans les océans. 


©Antoine-Repessé

1 600 bouteilles de lait, 4 800 rouleaux de papier toilette, 800 kg de journaux… Voilà, entre autres, ce qu’a collecté le photographe Antoine Repessé pour son projet #365Unpacked. "J’ai commencé le projet en 2011 et pendant 4 ans j’ai décidé de ne plus jeter mes déchets recyclables", explique-t-il dans une vidéo postée sur Facebook.

Au total, le photographe a amassé près de 70 mètres cubes de déchets qu’il a mis en scène dans chacune des pièces de son appartement. "L'idée était de dénoncer le système actuel, le principe de suremballage", explique à Novethic Antoine Repessé, "bien sûr, la quantité de déchets photographiés ne correspond pas à ma consommation propre. 4800 rouleaux de papier toilette représentent une consommation de 50 ans! C'est une mise en scène", convient le photographe qui s'est fait aider d'une centaine de personnes pour collecter les déchets.

Provoquer une prise de conscience 

Le déclic, explique-t-il, est venu lorsqu’il a oublié de sortir ses poubelles. "Je suis un mauvais cuisinier, je ne mangeais que des plats surgelés. Et un jour, en regardant ma poubelle, je me suis rendu compte de la quantité d'emballages que je jetais, c'était fou", raconte-t-il. Lui vient alors l'idée de cette série photo intitulée #365Unpacked. 

"Je voulais confronter les gens à la réalité. On connait les chiffres, on écoute les discours sur le recyclage mais c'est difficile de se les représenter. Une photo est plus frappante, plus parlante", explique le photographe qui a été récompensé, pour ce projet, aux Sony Awards Photography dans la catégorie "campagne professionnelle". 

"Je voulais quelque chose de très graphique. J'ai donc choisi de ne pas mélanger les déchets et de les photographier dans leur pièce. Les emballages de plats dans la cuisine, ceux pour le corps dans la salle de bain, les magasines dans le salon etc. J'espère pouvoir, à mon niveau, participer à une prise de conscience". 

79% des déchets finissent dans l'océan

Pour rappel, depuis 1950, plus de 6,3 milliards de tonnes de déchets plastiques se sont accumulées sur terre, soit plus de 800 000 fois le poids de la Tour Eiffel. Or, 79 % de ces déchets ont été déchargés dans les océans. Une situation très inquiétante pour la biodiversité aquatique.

Une récente étude menée par des chercheurs de l’Université de Newcastle a ainsi révélé que des espèces aquatiques, vivant à plus de 11 kilomètres de profondeur, avaient des fibres artificielles et du plastique dans leur estomac. "Plus aucune zone, même la plus reculée, ne semble épargnée par la pollution du plastique", a ainsi résumé le Dr Lan Jamieson, le chercheur qui a dirigé l’étude. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2017 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Voir nos offres