Publié le 08 décembre 2017

ENVIRONNEMENT

Climat : Danone aligne son business model sur la science

Danone fait partie des rares entreprises françaises à avoir aligné ses objectifs climatiques avec la trajectoire 2°C, suivant le seuil retenu dans l’Accord de Paris. Danone s’inscrit ainsi dans l’initiative Science-Based Targets lancée en mai 2015. L'industriel prévoit d’être neutre en carbone à l’horizon 2050 sur l’ensemble de sa chaîne de valeur. Un défi principalement agricole.

L'usine d'embouteillage d'Évian est le premier site du groupe à être neutre en carbone.
Hervé Schmelzle - Evian

Elles ne sont que six en France à avoir vu leurs objectifs climatiques validés par Science-Based Targets :  Atos, Capgemini, Kering, Gecina, Sopra-Steria et désormais Danone. Il s'agit du plus grand groupe industriel français à faire partie de la liste. Lancée en mai 2015 par une coalition d’acteurs (WRI, WWF, CDP, UNGC), l’initiative regroupe les entreprises dont les objectifs climatiques sont alignés sur un monde à 2°C, conformément à ce que prévoit l’Accord de Paris et les recommandations du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat).

"En se fixant un objectif scientifique, Danone se positionne pour prospérer dans la transition bas carbone, pour une croissance pérenne et saisir les opportunités qui l'attendent", a ainsi déclaré Alberto Carrillo Pineda, leader de l'initiative Science-Based Targets.

"Nous voulons contribuer à la transformation du système alimentaire et travailler avec nos partenaires pour développer des modèles d'agriculture régénératrice basés sur des sols sains et résilients. Nous croyons que ces modèles peuvent aider à relever un certain nombre de défis mondiaux, du changement climatique à la pénurie d'eau et à la biodiversité, tout en favorisant une croissance économique durable et inclusive", a  réagi Emmanuel Faber, Directeur général de Danone.

L'agriculture, 60 % de l'empreinte carbone 

Car pour le groupe, l’enjeu concerne avant tout l’agriculture avec une empreinte carbone de 60 % ! Danone collabore en effet avec 140 000 éleveurs laitiers chaque jour et un million d’agriculteurs à travers le monde. C’est donc bien là que se situe sa plus grande marge de progression pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 et réduire son intensité carbone de moitié d’ici 2030 (soit la quantité de CO2 émise par unité produite) sur l’ensemble de sa chaîne de valeur par rapport à 2015.

"Nous avons par exemple rejoint la démarche 'Ferme Laitière Bas Carbone' qui a pour objectif une réduction de 20 % des émissions de CO2 d’ici à 2025, détaille Eric Soubeiran, directeur nature et climat de Danone. Nous menons également des actions de compensation carbone dans l’agriculture, les forêts et les écosystèmes naturels à travers le fonds Carbone Livelihoods qui prévoit de séquestrer 10 millions de tonnes de CO2. Enfin, nous avons déjà replanté 135 millions d’arbres." Danone a également rejoint le programme 4 pour 1 000 qui a pour but d’améliorer les stocks de matière organique des sols de 4 pour 1 000 par an. 

Première usine neutre en carbone

"Nous appelons de nos vœux une transformation des modèles agricoles qui constituent un enjeu stratégique pour Danone alors que les conséquences du changement climatique se font déjà sentir sur nos opérations, explique Eric Soubeiran. Je suis optimiste car l’agriculture est un des secteurs qui a toujours su se réinventer et s’adapter à l’évolution de l’humanité." 

Pour la première fois, la COP23 a mis le sujet sur la table. Les États se sont mis d’accord sur une proposition de programme de travail que les ONG demandaient depuis deux ans. "Danone met l'accent sur l’agriculture régénératrice. D’autres acteurs et d’entreprises ont pris la parole sur ce sujet avec des engagements concrets et des coalitions qui voient le jour. Ça bouge…" 

En attendant, Danone prend les rênes du mouvement et a déjà inauguré en septembre sa première usine d’embouteillage Évian neutre en carbone, située à Évian-les-Bains (Haute-Savoie). D'ici 2020, la marque d'eau minérale doit devenir la première à atteindre la neutralité à l’horizon 2020 au sein du groupe industriel.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles