Publié le 12 décembre 2017

ENVIRONNEMENT

Les 12 Climacts lancés lors du One Planet Summit

De la protection des États insulaires à une hausse du prix carbone en passant par la mobilisation des villes, 12 Climacts, 12 engagements internationaux pour le climat ont été pris lors du One Planet Summit.


AFP

1. Les Etats insulaires

Les États insulaires, très vulnérables, vont devenir la première Climate Smart Zone grâce à la création d’un fonds public-privé, abondé entre autres par 11 pays de la zone et des entreprises. Le but étant notamment de reconstruire les Antilles après le passage des ouragans. Emmanuel Macron souhaite que soient créées des initiatives équivalentes pour les autres zones océaniques à risques.

2. Préserver les ressources

Un fonds de lutte contre la dégradation des terres et la désertification vient d’être lancé. À hauteur de 300 millions de dollars, il est destiné à atteindre la neutralité des terres, autrement dit à compenser la dégradation des terres d’ici 2030. L’agriculture n’est pas oubliée. 650 millions de dollars vont lui être consacrés pour lui permettre de s’adapter au changement climatique. "La France prendra en charge le reste pour atteindre 1 milliard de dollars au total", annonce le Président de la République.

3. Les jeunes engagés

15 millions de dollars pendant 5 ans. C’est le budget que la Fondation Gates et BNP Paribas vont consacrer à l’accueil des jeunes chercheurs de pays émergents via des bourses universitaires. En parallèle, la Commission européenne mobilise 40 millions d’euros à ce sujet.

4. Les villes au cœur de l’action climatique

Le programme Global Urbis notamment est destiné à aider les villes à simplifier leur accès aux financements climatiques. (voir notre papier sur tous les engagements des villes)

5. Objectif neutralité carbone 

32 villes et 15 pays ont adhéré à la Towards Carbon Neutrality afin de fixer une trajectoire de "neutralité carbone" d’ici 2050. Parmi elles, La France, le Costa Rica, la Suède et les pays initiateurs les Îles Marshall et la Nouvelle Zélande. Nouveauté également : la création d’un observatoire spatial du climat pour surveiller l’Etat de santé de la planète.

6. Une économie décarbonée

Pour accélérer la transition des centrales à charbon et des énergies polluantes vers les énergies renouvelables, le Royaume-Uni et le Canada ont lancé le Powering Past Coal, une coalition public-privé qui regroupe 58 membres. Dans ce sillage, l’Alliance solaire internationale se donne jusqu’en 2030 pour mobiliser 1000 milliards de dollars.

7. Des transports verts

35 pays appellent le secteur maritime, non visé par l'accord de Paris, a plafonné ses émissions de CO2. Du côté des voitures électriques, huit régions de l’ouest américain se sont engagées à les développer sur leur territoire. 

8. Prix du carbone

La Chine s’est engagée à lancer son premier marché du carbone d’ici 2019. D’autres pays comme la France, l’Allemagne ou le Royaume-Uni, poussent à une hausse du prix du carbone pour inciter investisseurs et entreprises à développer des business model compatibles avec une trajectoire 2°C.

9. Reporting climat

237 entreprises s’engagent à suivre les recommandations de la Task Force on Climate Disclosure. Elles vont ainsi expliquer dans leurs prochains rapports comment elles intègrent les risques climatiques dans leurs décisions et l'impact de leurs actions sur la planète.

10. Les banques de développement s’engagent 

23 banques de développement nationales et régionales vont augmenter les financements de la mise en œuvre de l’Accord de Paris. L’Agence française de développement (AFD) veut également devenir la première agence "100% accord de Paris".

11. Les fonds souverains

Plusieurs fonds souverains dont celui de la France, Norvège ou Arabie Saoudite, représentant 15 000 milliards de dollars, ont lancé une coalition pour flécher les financements vers des actions climatiques.

12. Les investisseurs institutionnels à l’affût

225 investisseurs mondiaux vont mettre sous surveillance les 100 entreprises les plus émettrices de CO2 sur la planète. De même, l’Energy Breakthough Coalition, regroupant 10 investisseurs vont dédier 1 milliard de dollars aux technologies innovantes.

"Ce sont des promesses très concrètes, je vous demande des les complèter", a demandé Emmanuel Macron aux acteurs qui ont pris des engagements, "à la fin de l'année, on va lancer la plateforme One Planet, où les ONG, la société civile, les citoyens pourront vérifier ce qui n'est pas fait pour les Etats et entreprises qui se sont engagés"

Marina Fabre@fabre_marina 


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Voir nos offres