Publié le 14 janvier 2018

ÉNERGIE

[LE CHIFFRE] Une voiture sur deux vendue en Norvège est électrique ou hybride

La Norvège prend la tête de l’électrification du transport routier au niveau mondial. En 2017, une voiture sur deux vendue dans le pays était électrique ou hybride. Il faut dire que l’État y met les moyens. Péages et stationnements gratuits, nombreuses bornes, fiscalité nulle. Un exemple à suivre pour les pays qui comme la France se sont engagés dans la fin des véhicules thermiques.

En France, les voitures électriques et hybrides représentent 5 % des ventes.

En 2017, les ventes de voitures électriques ont représenté 21 % du marché norvégien, et les voitures hybrides 31 %. L’addition des deux représentent plus de la moitié du parc neuf, selon les chiffres du Conseil d'information sur le trafic routier (OFV) dévoilés en début d’année. Cela fait de la Norvège le leader mondial de l'électrification du transport routier. A l’inverse, les ventes de voitures diesel ont chuté à 23 %.

Le pays s’est fixé l’ambitieux objectif de ne vendre que des véhicules zéro émission à compter de 2025. Pour y arriver, une fiscalité avantageuse, voire quasi inexistante pour les voitures tout-électriques, a été mise en place, rendant leurs prix d'achat compétitifs. Les propriétaires de véhicules propres bénéficient également de nombreux privilèges, tels que la possibilité de circuler dans les couloirs de bus, ainsi que la gratuité des péages urbains, des ferries et du stationnement sur les parkings publics. Et des bornes de recharge sont facilement accessibles.

Et ailleurs ?

De son côté, la France a elle aussi battu des records : il ne s'est jamais vendu autant de voitures électriques qu’en 2017. Elles ont grimpé de 13 % en un an, selon l’Avere (l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique). Au total, un peu plus de 30 000 véhicules 100 % électriques ont été vendus, ce qui représente 1,2 % des ventes totales de voitures en France. Si on y ajoute les hybrides, on arrive à 5 % des nouvelles immatriculations... Une goutte d'eau par rapport au marché de 2 millions de voitures neuves, mais un vrai signe encourageant.

Le gouvernement français a décidé d’interdire les moteurs thermiques en 2040. D’autres pays comme le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont pris le même engagement. L’Inde a quant à elle annoncé la fin des voitures essence ou diesel pour 2030. Et la Chine veut imposer un quota de voitures "propres" d’ici à 2018 ou 2019. De quoi induire un nouvel ordre mondial pour la voiture.

Les constructeurs l’ont d’ailleurs bien compris. Après Volvo, Toyota annonce abandonner le diesel en France et mise largement sur l’hydrogène. Les constructeurs tricolores eux aussi prévoient de booster leurs offres. Et une étude publiée en juin par Bloomberg prévoit qu’en 2040 le tiers des automobiles seront électriques ou hybrides. 

Concepcion Alvarez @conce1


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Voir nos offres