Publié le 26 novembre 2017

ÉNERGIE

[LE CHIFFRE] Le marché mondial des batteries électriques va être multiplié par 64 d’ici 2030

Une nouvelle analyse de Bloomberg New Energy Finance (BNEF) confirme la bonne santé à venir du stockage d’énergie, concomitant au boom des énergies renouvelables. Selon les experts, le marché des batteries électriques va être multiplié par 64 d’ici 2030 pour atteindre une puissance de 125 gigawatts. Les États-Unis seront les principaux concernés par ces déploiements.

Tesla va construire la plus grande batterie lithium-ion du monde en Australie.

Le stockage de l’énergie s’apprête à suivre la même voie que l’industrie du solaire, selon de nouvelles prévisions de Bloomberg New Energy Finance (BNEF) publiées cette semaine (1). Ce marché devrait être multiplié par 64 entre 2016 et 2030, et atteindre une puissance totale de 125 gigawatts et une production de 305 gigawattheures à cette horizon. Une trajectoire similaire donc à celle du photovoltaïque à l’échelle mondiale sur la période 2000-2015.

"Nous en sommes au début", a expliqué Yayoi Sekine, analyste du stockage d'énergie du BNEF et auteur principal du rapport. "Avec autant d'investissements dans la technologie des batteries, la baisse des coûts et l'ajout significatif de la capacité éolienne et solaire sur tous les marchés, le stockage de l'énergie jouera un rôle crucial dans la transformation de l'énergie." Le stockage permet en effet de résoudre le problème d’intermittence des EnR.

Des coûts en baisse de 36 %

Les États-Unis capteront un quart du marché, aux côtés de sept autres pays - la Chine, le Japon, l'Inde, l'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Australie et la Corée du Sud. Au total, 103 milliards de dollars seront investis dans le secteur d’ici 2030, précise BNEF.

Évolution du marché du stockage de l'énergie par pays d'ici à 2030 (BNEF).

Une autre étude (2), publiée par Lazard mi-novembre, indique quant à elle que le stockage d’énergie va rapidement devenir compétitif. Les coûts du stockage électrique devraient baisser de 19 à 36 % dans les cinq prochaines années. Cela est dû à l’émergence de nouvelles solutions (batteries à flux) qui viennent concurrencer les batteries lithium-ion, mais aussi à la montée en puissance des énergies renouvelables et à la mise en place de réglementations favorables.

Par ailleurs, le cabinet de gestion financière constate que "les coûts du cycle de vie complet (construction et fonctionnement) de projets renouvelables sont aujourd'hui inférieurs aux seuls coûts de fonctionnement de technologies conventionnelles comme le charbon ou le nucléaire".  

Concepcion Alvarez @conce1

(1) Voir l'étude de BNEF 

(2) Voir l'étude de Lazard


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Voir nos offres