EMPREINTE TERRE

Risque carbone : un baril de brut sous les 120 dollars plus rentable pour les majors pétrolières

Limiter le réchauffement climatique à 2°C d’ici la fin du siècle serait rentable pour les majors pétrolières si le prix du baril ne dépassait pas les 120 dollars... C’est ce que tend à démontrer une étude que publie ce jeudi Carbon Tracker Initiative. Édifiante, la publication devrait conduire de nouveaux investisseurs à s’engager sur la question climatique. Explications.

EMPREINTE SOCIALE

Le tutorat, clé d’entrée de la diversité dans l’entreprise

Ils ont le potentiel pour réussir mais leur environnement limite leurs perspectives. Grâce à des associations comme Passeport Avenir, des jeunes issus de milieux populaires bénéficient d’un tutorat par des salariés d’entreprise. Une démarche qui contribue à changer les représentations en interne. Explications.

EMPREINTE TERRE

Climat : des contributions nationales encore loin d’atteindre les 2°C

Quelques jours après la signature de l’Accord de Paris à New York par 177 pays, la Convention Cadre des Nations-Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) vient de publier une nouvelle synthèse des contributions des États pour lutter contre le réchauffement global. Désormais, ce sont 161 INDC qui ont été déposées par 189 pays. Que faut-il retenir ? Des progrès constatés, mais encore beaucoup à accomplir pour limiter l’augmentation de la température sous les +2°C d’ici la fin du siècle.

ISR / RSE

Risque climat : la moitié des plus gros investisseurs ignore le changement climatique

Selon un nouveau classement publié ce lundi par l’ONG Asset Owners Disclosure Project (AODP), 246 des 500 plus gros investisseurs mondiaux ne prennent pas en compte le changement climatique et leur exposition à ce risque. De quoi mettre en danger l’épargne de millions de personnes. La France, a contrario, fait partie des bons élèves puisqu'elle figure au 4e rang avec trois fonds classés dans le top 20. État des lieux.

Suivez-nous